Lecture et commentaire du "Le Petit Prince" de Saint-Exupéry

Les bibliothèques regorgent de nombreux livres qui abordent une multiplicité sans nombre de sujets et chaque sujet peut être évoqué dans des genres d’écriture différente. Aussi, chaque genre s’adresse à des publics différents, disponibles à un moment ou l’autre dans leur parcours de vie !

C’est ainsi que nous pouvons croire que les écrits philosophiques sont destinés à faire comprendre certaines choses à une certaine catégorie de gens qui ne peuvent rien comprendre sans explication. C’est ainsi que Saint Exupéry définit les grandes personnes.

« Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c’est fatigant, pour les enfants, de toujours et toujours leur donner des explications. » (S.E. PP I – page 10)

Pour l’autre catégorie de gens, ceux qui n’ont pas besoins d’explication pour comprendre, il y a un autre langage, plus vrai, plus clair, plus simple. Celui-ci est une fenêtre sur une compréhension intérieure du texte et permet le partage du savoir et la transmission de la connaissance. La poésie et les contes sont de ce genre. Ces écrits peuvent participer à l’éveil à l’essentiel du lecteur. Mais, cela n’est pas automatique ni une évidence !

En réalité, rien au monde, ni personne ne peut toucher ce coin en nous, ce coin du dedans, dans notre for intérieur où nous sommes « Prince » pour toujours. Seul, le « je » peut y entrer quand il quitte son jeu rôle dans la grande comédie de la vie !

Depuis la médiatisation de l’information, nous entendons de partout que le monde est en crise. Il y a la crise de l’argent, la crise des industries, la crise de l’environnement, la crise des couples, la crise d’adolescence, etc. Nous avons en nous un appel sans borne pour une vie heureuse et que nous voudrions partager. Il y a un appel incessant pour que cela change. Aussi, le chemin pour faire ce changement commence au kilomètre zéro, c’est à dire, au fond de notre dedans, là où « le Petit Prince » est souverain.

C’est cette lecture que nous proposons à votre réflexion en sept ateliers. Rien n’est vérité mais tout est sens de vérité. Il vous appartient de prendre ce qui vous convient et de laisser ce qui ne vous touche pas en votre dedans, la planète du « Petit Prince ». Ce que nous pouvons appeler une vérité dite subjective, est de l’ordre d’une expérience personnelle. Elle nous habite, nous façonne et nous transcende à la fois. Cette expérience bien incomplète est seulement une trace d’une compréhension de l’immanente transcendance. La vérité ultime est un leurre à l’échelle humaine ! C’est comme l’horizon qui s’éloigne fur à mesure que la marche fait son œuvre. Cette vérité est l’inaccessible étoile chantée par Jacques Brel.

 

Dans « le  Petit Prince », il se peut que Saint Exupéry nous dévoile sa quête intérieure comme un reflet sa propre expérience de la transcendance. Ce livre est peut-être le reflet d’une expérience d’une vérité subjective. Et il était important pour Saint-Exupéry de vivre cette expérience en pleine dépression dans le beau monde de New York et de nous la partager : « J'ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu'à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s'était cassé dans mon moteur, Et comme je n'avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C'était pour moi une question de vie ou de mort. J'avais à peine de l'eau à boire pour huit jours. » (S.E. PP I – page 11)

 

Il nous appartient maintenant de faire l’expérience du partage de cette expérience selon notre capacité d’accueil de ce qui est là à notre portée.

 

 

Cycle sur demande

Il peut être organisé sur base d'une demande concertée en tout lieu et en tout temps.

Le cycle se déroule en principe sur 7 ateliers de deux heures.

Chaque atelier est structuré en trois volets : 

  • Lecture du texte du livre du "Le Petit Prince",
  • Commentaire du passage lu,
  • Parole libre sur le thème de la soirée.

Une participation aux frais sera demandée à chacun pour l'ensemble du cycle.